Solidarité Brésil

mercredi 28 avril 2021

Dans LAUDATO SI, encyclique appelant à « la sauvegarde de la maison commune », le Pape François écrit : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète…Il nous faut une nouvelle solidarité universelle »

Aujourd’hui, un peu plus de 5 ans après l’encyclique du Pape François, nous sommes tous concernés par la sauvegarde de la maison commune et c’est une des raisons pour lesquelles le Père Auguste nous a réunis au Parc le 17 mars dernier pour écouter, une représentante du CCFD Terre solidaire, ancienne chargée de mission pour le Brésil. Elle dit d’elle-même « Je suis tombée dans la marmite du CCFD ». Elle le prouve et en Charente et en ayant passé 10 semaines par an au Brésil entre 2000 et 2018. Yvonne BELAUNDE est une passionnée, et donc une passionnante. Et malgré son grand sourire et parfois son rire communicatif, elle parle vrai, sans détour et attaque fort : « Notre climat va changer, il change déjà, nous devons prendre soin des nôtres et aussi des autres humains » Dès lors, durant son exposé, nous ne la quitterons ni des yeux, ni des oreilles, notre attention sera totale.

Ce que vient nous raconter Yvonne, c’est le projet d’accompagnement, initié par le CCFD en 1983, dans la région de BORBOREMA,(photo carte Brésil) l’une des plus pauvres du Brésil, soumise tous les ans à 4 mois de pluies diluviennes, suivis par 8 mois de sécheresse totale avec risque de désertification. (photo) Les famines y étaient récurrentes et donnaient lieu à des grandes manifestations de la faim désespérées sans qu’aucune aide ni véritable solution ne soient vraiment apportées à la population. La paupérisation était inéluctable. Les hommes travaillaient durement la terre. Les femmes et les enfants étaient maintenus sous la domination parfois violente des hommes. Il n’y avait pas d’avenir pour les jeunes.

Très vite, le CCFD fait alliance avec une ONG locale, l’AS-PTA qui soutenait depuis 38 ans les petits exploitants agricoles locaux. Des syndicats d’agriculture familiale ont été créés dans 15 communes représentant ensemble 9 000 familles ; puis ils furent réunis en un « Pôle inter-syndical ». C’est la naissance de l’unité d’intérêts dans la région de Borborema, et là tout peut commencer. Parmi toutes les actions mises en projet, quatre portent déjà des fruits.

Il fallait d’abord lutter contre la sécheresse en stockant chaque goutte d’eau tombée du ciel, c’était la première clé de survie pour les champs comme pour les familles. D’où la construction de citernes à pompes manuelles, une technologie simple, bon marché et efficace. Outre l’arrosage qui sauve les cultures agricoles, des cultures maraîchères diversifiées ont été plantées au voisinage des citernes (voir photo) dans des sillons économiseurs d’eau posé sur un sol imperméabilisé. Et voilà, double réussite : arrosage régulier des champs et plantation de légumes potagers négociables au marché voisin !

Il fallait aussi former les hommes à l’expérimentation des techniques modernes agroécologiques. Ce fut fait et aujourd’hui, la région est devenue le premier producteur bio du Nord-Est du Brésil. Grâce aux citernes, les 3 années successives de sécheresse connues récemment à Borborema, n’ont entraîné aucune émeute de la faim. En outre, 20 % des terres situées entre les fermes disposaient autrefois de bosquets d’arbres habitués au climat local. Ils constituaient une véritable couverture forestière entre chaque ferme. La déforestation en avait eu raison. Ils ont pu être replantés et sont aujourd’hui devenus des corridors de biodiversité : faunes et flores sont revenues.(photos). . Et puis, on avait besoin des femmes. Il fallait les libérer de leur soumission à la négligence voire à la maltraitance de leurs époux et les former à agir dans la nouvelle société qui se formait. (photo) Aujourd’hui elles ont pu accéder à la commercialisation des produits aux marchés et générer des revenus, créer des basses-cours, s’occuper de la transmission aux enfants en liaison avec 19 écoles communales, et même pour certaines accéder au rang des dirigeants. Il semble, d’après Yvonne notre conférencière, que les hommes plus que réticents au départ de ce projet, s’en accommodent de mieux en mieux aujourd’hui…, mais plusieurs décennies sont passées. (photo femmes)

Enfin, il y avait la situation des jeunes qui faute de travail et d’assez d’instruction n’avaient d’autre possibilité ou désir que de quitter la région. Aujourd’hui, on fait place aux jeunes et à leurs idées. Dès 11-12 ans, ils s’occupent des pépinières. Ils ont installé leurs propres ruches et ont pu se créer leur propre cheptel d’agneaux et de chevreaux. (photo) Ils disposent aussi de groupes culturels ouverts à ceux qui veulent se former aux arts du spectacle : chant, danse, théâtre, par exemple.

C’est sur cet avenir des jeunes que notre conférencière termine sa belle histoire. Elle est chaudement et amicalement applaudie. Mais l’heure du couvre-feu, nous impose de nous séparer et les traditionnelles questions ne seront pas posées. Cependant, certains d’entre nous se sont fait connaître qui semblaient sincèrement intéressés et désireux de la rencontrer. Le CCFD a besoin de nous. Donc pour les plus jeunes, n’hésitez pas à appeler Yvonne Belaunde au 07 61 43 06 13 pour proposer votre candidature. Et pour les plus anciens, continuez à soutenir le CCFD financièrement ou bien associez-vous à ceux qui le soutiennent déjà. D’une manière ou d’une autre vous entrerez ainsi dans « la nouvelle solidarité universelle » réclamée par le pape François.

Eléonore


Portfolio

pépinières-arbres Citerne

Agenda

<<

2021

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

DiLuMaMeJeVeSa
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Annonces

Accueil et Permanences

CONTACT PAROISSE

- 1 rue de Foncillon - 17200 Royan

Tél. 05-46-38-33-03

Mail : notredameroyan@orange.fr

- Une équipe de bénévoles vous accueille tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h

Le secrétariat paroissial est aussi à votre disposition, durant les mêmes horaires, sauf le mercredi Après-midi.


Météo

Royan, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 24 juin 2021

Publication

380 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

19 aujourd'hui
95 hier
431309 depuis le début
29 visiteurs actuellement connectés