Un peu d’histoire

mercoledì 6 gennaio 2010

En 1904, Joseph Odelin, à la demande de son épouse, fait construire, sur un terrain lui appartenant, un petit oratoire en pierre qu’il dédie à Notre Dame. Celui-ci se révélant rapidement trop petit, Joseph Odelin le remplace par une chapelle, seul le clocher d’origine est conservé. La chapelle terminée est bénie en 1908 par Monseigneur Augouard, Evêque du Congo, de passage en Charente Inférieure.

L’exploit de Blériot, le premier à franchir la Manche en aéroplane, donne à Joseph Odelin l’idée de faire de Notre Dame du Platin la Patronne des Aviateurs. L’Evêque de la Rochelle approuve cette initiative et autorise, en 1911, le service religieux dans cette chapelle. Le 24 septembre 1910, un aviateur Gibert, aux commandes d’un avion identique à celui de Blériot, le Blériot XI, décolle de Royan, passe au large du phare de Cordouan, et vient jeter une couronne de fleurs au dessus de la chapelle avant d’atterir sur la plage de Royan ; c’est le premier pèlerinage aérien dont il restera fier. Dès 1911, est créée, avec l’approbation de l’Evêque de la Rochelle, la confrérie de Notre Dame du Platin.

Le premier grand pèlerinage, à caractère religieux et patriotique, a lieu le 8 septembre 1916, fête de la naissance de Notre Dame. Il rassemble plus de 4000 personnes, dont de nombreux militaires en tenue ; une procession a lieu en bord de mer en l’honneur de la Vierge dont on porte la statue.Le curé de Royan bénit la mer et les airs, associant pour la première fois dans le culte de Marie, aviateurs et marins.

En 1919, le curé de Saint Palais inaugure un buste de la Vierge : il rêvait de construire, à l’emplacement de la chapelle, un grand sanctuaire et un orphelinat pour les enfants des aviateurs morts au combat, mais il décède en 1920 et son projet est abandonné. Entre les deux guerres, chaque année, le 8 septembre, les pèlerinages se poursuivent, ils cessent pendant la guerre de 1939-1945. Touchée par un bombardement en 1945, la chapelle est réparée sur des crédits « Dommages de guerre » Les pèlerinages reprendront après la guerre, mais avec le temps les traditions se perdent. Un des derniers pèlerinages a lieu en 1982 présidé par Monseigneur Fougerat, venu tout exprès de Rome. En 1927, à la mort de Joseph Odelin, la chapelle est léguée à l’association diocésaine.

En 1994, une remise en état de la chapelle a lieu et en 1995, une artiste saint- palaisienne, Bodenna Skop, réalise, sur le mur de chevet, un triptyque présentant la Vierge dans les espaces intersidéraux. En 1999, la chapelle essuie de plein fouet la grande tempête de décembre et en 2004, de jeunes vandales brisent la réplique en plâtre du buste de la vierge et dégrade le bâtiment : à chaque fois des bénévoles de la paroisse interviennent pour remettre en état le bâtiment.

En mars 2005, une association « Les Amis de Notre Dame du Platin » se constitue avec l’accord du curé de Royan et de l’Evêché. Elle travaille en liaison étroite avec les prêtres du secteur de Royan pour faire revivre ce bâtiment chargé d’histoire.

Chaque année, depuis 2005, deux cérémonies importantes ont lieu, l’une le 5 janvier à l’occasion de la commémoration du crash d’un avion allié sur Saint Palais lors du bombardement, l’autre le premier dimanche de septembre en souvenir des pèlerinages d’antan. En 2008, une nouvelle statue de Notre Dame du Platin, réalisée grâce a une souscription, a été installée à la chapelle. Celle-ci est maintenant utilisée pendant les mois d’été comme lieu de culte en complément de l’église paroissiale.


meteo

Royan, France

meteo titre conditions 0h0
fourni par weather com

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
meteo lien previsions >>


Statistiche

Ultimo aggiornamento

giovedì 30 dicembre 2021

Pubblicazione

244 Articoli
0 album
Nessuna breve
Nessun sito
2 Autori

Visite

0 oggi
61 ieri
460561 dall'inizio
7 n visiteurs connectes