Sainte Radegonde, patronne de Talmont

mercredi 23 décembre 2009

L’Eglise catholique nous présente Radegonde comme une sainte, c’est à dire comme une femme qui, par l’exemple de sa vie nous invite, nous aussi, à aller vers le Christ. Malgré un destin cruel, Radegonde, par sa condition de reine, avait tout ce qu’une femme pouvait désirer : la beauté, la culture, la richesse, les honneurs, la puissance. Le Christ pourtant l’invita à une autre aventure.

L’une de ses biographies, celle rédigée par son ami le poète Fortunat (mort vers 600) commence ainsi : La bienheureuse Radegonde était de nation barbare, du pays de Thuringe ; elle avait comme grand-père le roi Basin, comme oncle Hermenefrid, comme père le roi Berthaire : pour ce qui touche la grandeur du siècle, elle était certes de race royale, mais, bien que de naissance élevée, elle s’élève bien plus par ses actions car, chose rare dans l’Antiquité, Radegonde eut l’honneur de deux biographies, celle de Fortunat, et celle d’une moniale de son monastère de Poitiers, Baudovinie, au tout début du VIIe siècle.

Appelée à régner de par sa naissance, son destin bascula en 531 : lors d’un raid mené par les Francs en 531, elle fut faite prisonnière. Disputée comme butin par deux fils de Clovis, elle échut finalement à Clotaire qui l’épousa en 538 à la mort de la reine Ingonde. Mais déjà prisonnière dans la villa d’Athies, elle menait une vie d’ascèse, soulageant les miséreux par ses dons (le roi était grand seigneur) et soignant même de ses propres mains les malades. Devenue reine, sa conduite faite d’humilité et de mortification tranche sur les mœurs de la cour de Clotaire qui continue à entretenir un véritable harem. Aussi le roi ne poursuit que très mollement la reine qui fuit la court à la suite de l’exécution du frère de Radegonde, assassinat ordonné par Clotaire. Radegonde se dirige rapidement vers Noyon, et exige de l’évêque Médard (mort vers 560) qui lui remette le voile des consacrées :

Elle le supplie instamment de la consacrer à Dieu, après qu’elle ait changé de vêtements. Mais saint Médard, se souvenant de la parole de l’Apôtre : Si une femme est liée à un époux, qu’elle ne cherche pas à s’en détacher, atermoyait pour ne pas donner à la reine l’habit monastique. En outre, les grands troublaient le saint homme et l’arrachaient violemment à l’autel pour l’entraîner à la basilique afin qu’il ne donnât pas le voile à l’épouse du roi et qu’en vérité un évêque ne se montrât pas coupable d’avoir l’audace de soustraire au prince une reine non illégitime mais légitime. Ce que voyant, la très sainte entre dans la sacristie, est revêtue du vêtement de moniale, puis s’avançant vers l’autel, elle s’adresse en ces termes au très bienheureux Médard et lui dit :“Si tu devais remettre à plus tard ma consécration et craindre davantage un homme que Dieu, de ta main le Pasteur pourrait demander compte pour l’âme de la brebis”. Et l’évêque, ébranlé par le tonnerre de cette adjuration, la consacra diaconesse par l’imposition des mains (Fortunat, Vie, 12).

En dépit de l’opposition des puissants, Radegonde devient diaconesse par l’imposition des mains alors que les Eglises d’Occident s’étaient toujours opposées à cette institution. Comment expliquer le geste de Médard ? L’ignorance des législations canoniques par le saint homme est peu probable. Il semblerait bien qu’il y ait d’une part, la visée rappelée par un certain nombre de conciles et d’autre part, la pratique de certains pasteurs qui se sentent tout à fait libre d’agir selon leurs convictions. Car le cas de Radegonde n’est pas toutefois isolé, Geneviève de Paris était elle aussi très probablement diaconesse. Se dépouillant de ses biens en faveur des églises et des pauvres, la reine se retire alors dans un premier temps dans sa villa poitevine de Saix avant de fonder un monastère dans la ville-même de Poitiers vers 555. Ce couvent prendra le titre de Sainte-Croix quand l’empereur d’Orient Justin lui ferra parvenir un fragment de la Vraie Croix en 569 ; c’est à cette occasion que Fortunat, déjà présent auprès de la reine, composa les hymnes fameux du Vexilla regis et du Pange lingua. A Poitiers, Radegonde ne se veut qu’une petite religieuse parmi d’autres, refusant la charge d’abbesse qu’Agnès exerça à sa place, pratiquant un jeûne rigoureux, accomplissant les tâches matérielles les plus basses et s’infligeant des mortifications terribles.

Par ailleurs, la vie ordinaire de Radegonde se déroule conformément à la Règle que l’évêque d’Arles Césaire avait rédigé pour le couvent de moniales qu’il a fondé au début du VIe siècle, cette règle qu’elle-même et l’abbesse Agnès sont allées chercher elles-mêmes à Arles vers 570. La bienheureuse reine devait mourir dans son couvent de Poitiers le 13 août 587, mais quelque temps avant sa mortelle vit, dans un songe, le Christ lui apparaît, il lui dit « de tous les joyaux de ma couronne, sache que tu es le plus beau » Durant toute sa vie, elle avait essayé d’imiter jésus Christ :
- le Christ du jeudi Saint, serviteur lavant les pieds de ses apôtres quand elle accompli les tâches les plus humbles et quand elle lavait et soignait les plus miséreux.
- le Christ souffrant et crucifié pour racheter les fautes des hommes quand elle s’infligeait des pénitences et des souffrances terribles, prenant ainsi à son compte les multiples crimes commis par son entourage.
- le Christ guérissant les lépreux quand, comme le raconte Fortunat dans ce passage : « Alors, prenant dans ses bras des femmes marquées de diverses tâches de lèpre, elle leur baisait le visage les chérissant de tout son cœur »
- le Christ sauvant de la lapidation la femme adultère quand elle plaidait auprès de son mari Clotaire, la grâce des prisonniers et des condamnés à mort
- le Christ, prince de la paix, quand elle travaillait à apaiser les guerres entre les rois Francs, en essayant , par ses lettres, de leur faire comprendre que la paix était le véritable bien et des peuples et des rois.

Il n’est pas étonnant que la réputation de Radegonde se soit accompagnée de légendes et de miracles merveilleux. C’est la rançon de la vénération et de la reconnaissance de tout un peuple.

La dédicace de l’église de Talmont à une telle patronne trouverait son origine dans un épisode de l’advenue de la Sainte Croix à Poitiers. Ayant donc demandé à l’empereur Justinien un fragment de la précieuse relique, celui-ci lui aurait envoyé le saint fragment par bateau. Ayant passé le détroit de Gibraltar et étant parvenu en vue des côtes santonnes, le bateau fut pris dans un terrible tempête. Ayant invoquant la pieuse abbesse de Poitiers, la tempête se calma et le bateau, mis à l’abris dans l’estuaire de la Gironde, put accoster au Port de Talmont.


Annonces

Accueil et Permanences

CONTACT PAROISSE

- 1 rue de Foncillon - 17200 Royan

Tél. 05-46-38-33-03

Mail : notredameroyan@orange.fr

- Une équipe de bénévoles vous accueille tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h

Le secrétariat paroissial est aussi à votre disposition, durant les mêmes horaires, sauf le mercredi Après-midi.


Météo

Royan, France

Conditions météo à 21h30
par weather.com®

Clair de lune voilé

17°C


Clair de lune voilé
  • Vent : 11 km/h - est
  • Pression : 1004 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 18 octobre
par weather.com®

Inconnu

Max 17°C
Min 15°C


Inconnu
  • Vent : N/D km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 19 octobre
par weather.com®

Orage épars

Max 19°C
Min 15°C


Orage épars
  • Vent : 17 km/h
  • Risque de precip. : 30%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 20 octobre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 19°C
Min 16°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 14 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 21 octobre
par weather.com®

Averses

Max 17°C
Min 12°C


Averses
  • Vent : 37 km/h
  • Risque de precip. : 60%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 22 octobre
par weather.com®

Orage épars

Max 16°C
Min 11°C


Orage épars
  • Vent : 27 km/h
  • Risque de precip. : 40%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 23 octobre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 18°C
Min 10°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 24 octobre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 21°C
Min 11°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 13 octobre 2017

Publication

294 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

7 aujourd'hui
83 hier
234567 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés