Préparons-nous à célébrer la Résurrection du Seigneur !

mercredi 10 février 2021

Le mercredi 17 février prochain marquera l’entrée officielle en Carême. Durant ce temps liturgique qui nous prépare à la fête de Pâques, cœur de notre foi, nous sommes invités à approfondir notre connaissance du dessein de Dieu sur le monde et sur nous-mêmes. La célébration du mercredi des Cendres nous invitera à reconnaitre, humblement, notre condition. Au cours de la messe, nous ferons l’imposition des Cendres. Ce geste, est le signe de la fragilité de l’homme mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

- En ce temps de pandémie, nous nous adapterons suivant la note de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. La formule liturgique, pour l’imposition des Cendres, sera prononcée une seule fois par le prêtre à destination de toute l’assemblée. Ensuite, sans rien dire, il laissera tomber les cendres sur la tête de chacun pour éviter le contact physique. Pour faciliter la participation d’un plus grand nombre de personnes ;

-  Nous proposons trois célébrations des cendres le 17 février :

-  9h30 : à l’église de Saint Pierre

- 11h00 : à l’église de Saint Palais-Sur-Mer

-  16h30 : à l’église de Notre-Dame

- Nous proposons un chemin de croix à l’église du Parc tous les vendredis de carême, à 15h00.

- Une conférence sur la solidarité est proposée à tous les paroissiens à la salle du Parc, le 17 mars 2021, à 16h00

- Le carême qui nous conduit à la célébration de la fête de Pâques constitue pour l’Eglise un temps liturgique vraiment précieux et important. Au cours de ce temps privilégié, la liturgie nous propose trois pratiques pénitentielles très chères à la Tradition biblique chrétienne : la prière, le partage et le jeûne.

LA PRIERE

- Depuis son baptême jusqu’à la croix, du début de son ministère jusqu’à l’accomplissement du plan de Dieu par Lui, Jésus a prié continuellement. Lors de ses entretiens avec ses disciples, il les rappelait régulièrement de l’importance de la prière. Il leur dit une parabole afin de leur montrer qu’il faut toujours prier et ne point se relâcher (Luc 18,9-14). Jésus nous enseigne à prier pour demander à Dieu son assistance dans l’épreuve, sachant que, de par notre condition humaine, nous ne pouvons pas y échapper. L’épreuve fait partie du parcours humain ; elle est le lieu d’exercice de notre liberté. Dieu n’exige pas que nos prières soient parfaites ou que nous prononcions les mots appropriés de la manière qui convient. La clé d’une prière efficace est la sincérité. Pendant ce carême, nous sommes invités à faire de la prière la respiration de notre âme. Car, par la prière nous devenons capables, avec la grâce de Dieu, d’affronter les épreuves de la vie, de vaincre les tentations, de mener à leur terme les tâches que Dieu nous réserve.

LE PARTAGE

- « Donne-lui, et que ton cœur ne lui donne point à regret ; car, à cause de cela, l’Eternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et dans toutes tes entreprises ». (Dt 15,10). Dieu exige toujours une attention particulière envers les pauvres qui, de temps à autre, sont des personnes sans ressources, des étrangers, des orphelins et des veuves. Aujourd’hui la misère humaine, les douleurs, les nécessités se présentent à nous sous mille formes diverses ; partout nous voyons des cœurs brisés, des esprits abattus, des foyers vides. Comment nous comportons-nous à l’égard de tous ses souffrants ? Nos cœurs restent-ils froids et insensibles envers eux ? Où que nous soyons, ceux qui sont en contact avec nous devraient voir la grâce de Jésus briller dans nos actes, nos paroles, nos regards même. « Il faut donc que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, non pas à regret ou par obligation ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. Et Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de biens, afin que vous ayez toujours tout le nécessaire et, en plus, de quoi contribuer à toutes les œuvres bonnes. » (2 Co 9,7-8)

LE JEÛNE

- Le jeûne est un temps pendant lequel nous nous abstenons de manger ou d’apprécier d’autres plaisirs pour mettre Dieu au centre de notre vie tout en nourrissant les pauvres et en approfondissant notre foi. « Le jeûne ne veut pas dire qu’il ne faut rien manger. « Après avoir passé quarante jours et quarante nuits dans le désert sans manger, Jésus eut faim. » (Mt 4,2). Mais Jésus est totalement Homme et totalement Dieu. Nous, nous devons être attentifs à la présence de Dieu tout en essayant un jeûne plus court. Notre jeûne trouvera son efficacité si nous sacrifions quelque chose qui nous coûte, afin de donner du temps pour chercher la face de Dieu. En fin de compte, le carême est un passage au désert, un retour sur soi, un cœur à cœur avec Dieu, pour une purification de l’âme, une transformation intérieure et une vie meilleure par la prière, le jeûne et le partage. Ces trois piliers du carême sont indissociables. Bonne fête de la Saint-Valentin aux amoureux ! Bon Carême à toutes et à tous en union de prière !

Père AUGUSTE Sermonfils, Curé doyen


Agenda

<<

2021

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

DiLuMaMeJeVeSa
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Annonces

Accueil et Permanences

CONTACT PAROISSE

- 1 rue de Foncillon - 17200 Royan

Tél. 05-46-38-33-03

Mail : notredameroyan@orange.fr

- Une équipe de bénévoles vous accueille tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h

Le secrétariat paroissial est aussi à votre disposition, durant les mêmes horaires, sauf le mercredi Après-midi.


Météo

Royan, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 12 avril 2021

Publication

446 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
2 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
54 hier
423937 depuis le début
48 visiteurs actuellement connectés