Pèlerinage à Rome

dimanche 20 novembre 2016

Du 16 au 20 octobre, quarante-huit pèlerins royannais (mais pas seulement), sous la conduite du P. Delage se sont rendus à Rome, sur les traces des premiers siècles de la chrétienté. Pèlerinage très dense (nos pieds s’en souviennent encore !), mais groupe vivant et sympathique, pas de traînards, pas de retardataires systématiques comme cela peut arriver.

Ce pèlerinage, commencé par une visite à l’émouvante catacombe de Saint Calixte, suivie d’une messe dans la crypte des Papes, et d’une promenade sur la via Appia Antica, par laquelle les premiers chrétiens et les apôtres sont très vraisemblablement parvenus à Rome, nous a donné l’occasion de passer les Portes Saintes des quatre basiliques majeures (Saint Jean du Latran, Saint Pierre, Sainte Marie Majeure et Saint Paul Hors les murs), exceptionnellement ouvertes pour cette Année de la Miséricorde, d’assister à une audience pontificale où nous avons pu voir (de loin !) le Pape François rester de longues minutes au milieu de la foule (malgré la saison avancée, il y avait beaucoup de monde). Nous avons aussi pu visiter la basilique Saint Clément, raccourci saisissant de l’histoire de, Rome, puisqu’on y trouve sur plusieurs couches un temple de Mithra et des habitations antiques, surmontées d’une basilique paléo-chrétienne, elle-même surmontée de la basilique actuelle. Nous avons aussi visité d’autres églises, notamment Saint Louis des Français, où nous avons bénéficié d’un cours magistral par le Père François Bousquet, recteur de cette basilique, bien connu à Royan,sur les joyaux mondialement connus qu’elle contient : trois tableaux du Caravage sur la vie de Saint Matthieu.

Nous avons aussi eu l’opportunité d’une rencontre avec la Communauté Sant’Egidio, dans le Transtevere, quartier autrefois populaire, maintenant extrêmement animé la nuit. Cette communauté, de laïcs (mais il y a aussi des prêtres) fondée dans l’esprit de l’Evangile, repose sur ce qu’ils appellent les 3 « P » : Pauvres, Prière, Paix ; elle est connue notamment par les rencontres qu’elle organise, comme cette année à Assise, avec la présence du Pape.

Enfin, le dernier jour, nous avons pu visiter les fouilles impressionnantes d’ Ostia Antica, ancien port de Rome ; puis comme tout à une fin, même les (et surtout) les bonnes choses, nous nous sommes embarqués pour le vol de retour, qui comme tout le pèlerinage d’ailleurs, était parfaitement à l’heure.

Un grand merci au P. Delage pour nous avoir fait connaître des aspects de la vie des premiers chrétiens dans cette « Ville éternelle », un grand merci aussi à Coralie Masson, dont l’organisation sans faille nous a permis de suivre sans trop de mal ce pèlerinage mené tambour battant et à son amie Marie Devallet, qui a bien aidé Coralie dans son rôle de chien de berger.

Christian de Roffignac


Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.